Confiance et trahison

Bonjour,
Nous avons parlé dernièrement de la confiance en soi, voyons un peu ce qu’il en est de la confiance en général.
Voici la définition du mot confiance, telle que présentée dans la plupart des dictionnaires : « sentiment de sécurité, d’assurance ou d’espérance ferme inspirée par quelqu’un ou quelque chose ».
Selon cette définition, on pourrai comprendre que nous devrions espérer de toutes nos forces que la personne ou la chose en qui on a confiance est absolument capable de nous maintenir en toutes circonstances en sécurité.
Cela pourrai ressembler au sentiment que les petits enfants manifestent au tout début de leur vie envers leurs parents.

livre-de-la-jungle-1967
Ils s’abandonnent totalement à eux sans aucune arrière pensée, leur vouant une confiance pratiquement aveugle (qui ressemble fort à un amour absolu) et nous trouvons là une dimension plus subtile et philosophique à la définition du mot confiance, qui va reposer sur une sorte d’acte de foi, une sorte d’abandon envers la personne en qui nous la plaçons.
Pourtant, dans la réalité de tous les jours, il est exceptionnel de voir des personnes réussir à donner entièrement leur confiance à quelqu’un ou même à se faire confiance à elles-mêmes.
Une chose cependant est sûre, c’est qu’un jour, nous avons bien donné cette confiance à une personne que nous avons pratiquement élevé au rang de Dieu (j’emploi ce mot dans le sens d’une entité toute puissante, infaillible). N’est-ce pas exactement la représentation que se fait un enfant de ses parents ? Ils sont à ses yeux comme des Dieux, des êtres merveilleux capables de tout leur apporter, de tout leur apprendre, de tout entreprendre et de tout réussir.
cinemadz-paris-le-livre-de-la-jungle
Mais si cette confiance est ébranlée, voire trahie, si l’enfant doute de ses parents ? Au fur et à mesure que l’enfant avance en âge, il découvre le monde et l’interprète non plus à travers les yeux de ses parents, mais les siens. Il va découvrir que ses parents peuvent être faillibles. Il va réaliser que le pouvoir qu’il leur prêtait n’était pas aussi grand qu’il avait pu imaginer, et qu’ils ne sont pas les dieux qu’il croyait. Arrive alors un sentiment de déception, et l’enfant doute de la confiance mise non seulement en ses parents mais par conséquent doute également de lui. Il n’est plus en sécurité. Ceci n’est pas dramatique, c’est humain.
Un enfant est influencé par l’attitude que ses parents ont envers le monde extérieur. S’ils vivent dans 1967-shere-khan-10la méfiance des autres, s’ils mettent sans arrêt l’enfant en garde, alors celui-ci aura un comportement suspicieux par rapport aux autre. Au contraire, certaines personnes ont tendance à faire confiance à tout un chacun. Le risque d’une trop grande confiance est bien sur de se faire exploiter, abuser, d’être trompé. L’excès de confiance, malheureusement, peut être comparé à de la naïveté et à un manque de réalisme. L’enfant doit donc apprendre à se méfier, à être prudent, mais bien sur sans exagération pour ne pas tomber dans l’effet inverse.
Donc, pour réussir à s’abandonner entièrement et sans limites à quelqu’un, il faut avoir la foi, comme le faisait l’enfant encore insouciant et innocent avec ses parents. Nos douloureuses expériences personnelles, tant sur le plan de la confiance que sur le plan des croyances, nous poussent à abandonner entièrement ce comportement typiquement enfantin de la foi aveugle.
mowgli-livre-de-la-jungle-610x225
A partir de ce moment, il va nous falloir un travail sur nous-même pour nous en remettre de nouveau à quelqu’un dans un acte de confiance. Nous allons devoir apprendre à nous accepter tels que nous sommes, puis trouver et instaurer nos propres règles de confiance, pour nous-même et envers les autres, se fixer des buts et essayer de les atteindre, pour retrouver ce sentiment de sécurité et de tranquillité que nous ressentions enfants. C’est le début de la recherche de sa propre personnalité. En fait, avoir confiance nous pousse à nous responsabiliser, à réaliser et admettre les conséquences de nos actes. C’est aussi le moyen le plus sûr pour nous de nous élever au rang de notre humanité.
Mais donner sa confiance nous expose à la trahison.
Le mot trahison est un grand mot, il y a les petites et les grandes trahisons. Toutes n’ont pas le même impact ou les mêmes répercutions sur notre chemin de vie. Certaines nous blessent à jamais, d’autres seront vite oubliées. Dans tous les cas, l’accusation de trahison doit être certaine et vérifiée (les « on dit » ou les « fausses confidences » font beaucoup de mal).
maxresdefault
Si nous trahissons la confiance de quelqu’un, nous la perdons à coup sûr, tout comme si nous sommes trahis, nous retirons la confiance donnée. La redonner ou la recevoir à nouveau exige bien plus qu’une simple reconnaissance de cette trahison et la demande du pardon. Beaucoup de personnes pensent et agissent si spontanément ou de façon si irréfléchie qu’ils en arrivent à ne plus faire attention aux autres, les blessant parfois involontairement, parfois en toute connaissance de cause. Le sentiment de trahison est un sentiment très fort, qui sème en nous une profonde tristesse et souvent malgré nous le besoin de vengeance. Il faudra éteindre ces sentiments au prix de grands efforts avant de pouvoir avancer sur le chemin du pardon. Si nous y arrivons, la personne nous ayant trahi devra faire elle aussi un grand chemin pour prouver son aptitude à se remettre en question, à regretter son acte et à faire amende honorable.
f95de735456b95bde5bddbd6167bcd88
La confiance fait partie de l’apprentissage de la vie. Elle est un des fruits du travail que l’homme doit cultiver pour atteindre son humanité. Sur ce chemin, il lui faut courage et amour.
Et vous ? comment accordez-vous votre confiance ? facilement, difficilement ? Avez-vous déjà été trahi(e) ? Par  un proche ?  une simple connaissance ?  quelle a été votre réaction ?  Quelles traces en gardez-vous ?
Bien sur que nous avons tous le sentiment d’avoir été un jour ou l’autre trahi d’une certaine façon. Personnellement, plus j’avance en âge, moins j’accorde facilement ma confiance, ce qui ne veut pas dire que j’en suis incapable, mais je ne le fais que de façon réfléchie. Savoir s’accorder un temps de réflexion pour écouter son cœur et sa raison n’est pas une perte de temps. La confiance doit être accordée en fonction des personnes et des circonstances.
Je regarde la trahison comme je regarde la médisance (autre grand sujet). Avec détachement et indifférence. Elle me fait du tort, elle perd la place qu’elle avait dans mon cœur, mais je refuse d’en souffrir. C’est mon plus grand défaut, mais aussi ma protection, mon bouclier. Si une personne me trahi, c’est elle qui accompli cet acte et c’est donc elle qui doit faire avec sa conscience. Elle est responsable, se fait du mal à elle-même, au delà du tort qu’elle me fait.
Parfois aussi, n’avons nous pas tendance à dramatiser certains faits ? Nous devons nous poser ces questions  : sommes nous vraiment objectifs quand nous accusons de trahison ? Est-ce que notre propre comportement n’a pas été pour quelque chose dans cette situation ?
Pour terminer, je dirai que personne n’est parfait, et que quelque part, nous avons tous trahi quelqu’un, même sans nous en apercevoir. Nous pouvons voir chez certaines personnes des qualités bien réelles, nous reconnaissons qu’une certaine confiance peut lui être accordée pour telle ou telle chose, mais que d’un autre côté, nous ne lui ferions pas confiance pour telle ou telle autre chose. Car dans la vie comme en chaque personne, rien n’est tout blanc, rien n’est tout noir. C’est le plaisir des nuances.
A tous confiance, confiance, confiance…………. !
kaamowgli
Bises à tous, Liliane CALISTE.
Si vous êtes intéressé par ce sujet, je vous suggère : un outil pour retrouver confiance en soi
Manque d’inspiration pour vos articles ?

Vos commentaires

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s