Blagues

Bonjour,

Quelques blagues, ça vous dit ?

 » Le rire et le propre de l’homme » Rabelais.

J’espère que cette petite sélection vous plaira.

 

Deux vieilles dames discutent sur un banc dans un square de la ville.

L’une dit :
– Il fait chaud, je vais aller me chercher une glace vanille-chocolat. Tu en veux une aussi ?
– Oui, mais pistache-framboise pour moi, s’il te plaît. Tu devrais l’écrire, parce que je suis sure que tu ne vas pas t’en souvenir.
– Mais si, mais si. Je ne suis pas encore gâteuse à ce point.
Dix minutes plus tard, la vieille dame revient avec deux gaufres. Alors sa copine lui dit :
– Tu vois, je t’avais dit de l’écrire. Tu as oublié la moutarde !

Un professeur de psychologie commence son cours :
– Aujourd’hui, nous allons étudier les différents stades de la colère.

Il fait venir un téléphone dans la salle, compose un numéro au hasard et demande :
– Bonjour Madame, pourrais-je parler à Jacques, s’il vous plaît?
– Vous faites erreur, il n’y a pas de Jacques à ce numéro.
Il se tourne alors vers les étudiants et dit :
– Vous venez d’assister à la phase de mise en condition.
Il recommence et la dame, un peu agacée, répond :
– Je vous ai déjà dit qu’il n’y avait pas de Jacques ici!
Il réitère une bonne douzaine de fois, raccroche après s’être fait hurler dessus par cette dame devenue hystérique et s’adresse à son auditoire :
– Voilà enfin le niveau ultime de la colère.
Là-dessus, un étudiant lève la main :
– Monsieur, il y a pourtant un stade supérieur.
Et, pour illustrer, il se saisit du téléphone, compose encore une fois le même numéro et dit :
– Bonjour Madame, je suis Jacques. Y a-t-il eu des messages pour moi?

Un inspecteur d’académie se rend dans une classe. 

Il interroge un élève:  Qui a cassé le vase de Soissons ?

L’élève pâli, hésite, puis bredouille en un sanglot :
– C’est pas moi …
– Comment ? Vous ne savez pas qui …
– Monsieur, puisqu’il vous dit que ce n’est pas lui, dit le professeur
– Comment ? Comment ? Vous aussi, vous ne savez pas qui …
– Ma foi non, répond le professeur, évasif
L’inspecteur fait alors un rapport au directeur de l’établissement.
– Voyez l’état de l’enseignement, les élèves et les enseignants ne savent pas qui a cassé le vase de Soissons !
Le directeur, ennuyé, se demande
– Mais qui donc a cassé ce vase ?
Il adresse une requête au recteur d’académie.
Ce dernier, recevant la requête l’examine entre deux dossiers urgents et s’exclame
– Mais quelle histoire pour un vase ! Qu’on le remplace !

Paradis ou Enfer ?

Un jour, alors qu’elle marchait dans la rue, une femme, une de ces cadres à qui tout réussit, est tragiquement heurtée par un autobus et meurt.
Son âme arrive au Paradis où elle est accueillie par St Pierre.
– Bienvenue au Paradis ! Avant de vous installer ici, il semble que nous ayons un problème. Voyez-vous, c’est plutôt étonnant mais nous n’avons jamais eu de femme ‘cadre’ jusqu’ici et nous ne sommes pas tout à fait surs de ce que nous devons faire de vous.
– Aucun problème, laissez-moi simplement entrer…
– J’aimerais bien mais j’ai des ordres qui viennent d’en haut. Ce que nous allons faire, c’est vous laisser passer un jour en Enfer et un jour au Paradis et ainsi vous pourrez choisir où vous voudrez passer l’éternité.
– Je pense que j’ai déjà fait mon choix… Je préfère rester au Paradis !
– Désolé, mais nous avons des règles…
Et ainsi St Pierre emmena la femme cadre dans un ascenseur qui descendit en Enfer.
Les portes s’ouvrirent et elle se retrouva sur le green d’un terrain de golf magnifique.

Un peu plus loin, il y avait le country club et devant, tous ses amis, bien habillés, qui l’acclamèrent. Ils s’approchèrent, l’embrassèrent et parlèrent du bon vieux temps.
Ils firent un excellent parcours de golf et, le soir, allèrent au country club ou ils dégustèrent un excellent steak et du homard. La femme rencontra le Diable qui est réellement quelqu’un de charmant et elle passa un merveilleux moment à raconter des histoires et à danser.
Elle passa un si bon moment qu’avant qu’elle ne s’en rende compte, il était temps de partir.
Tout le monde lui serra la main, lui fit au revoir et elle monta dans l’ascenseur.
Celui-ci retourna au Paradis et elle retrouva St Pierre.
– Maintenant, vous allez passer un jour au Paradis…
Elle passa ainsi les 24 heures suivantes allongée paresseusement sur les nuages à jouer de la harpe et à chanter des cantiques. Elle passa un si bon moment qu’avant qu’elle ne s’en rende compte les 24 heures étaient passées et St Pierre était de retour pour l’emmener.
– Alors, vous avez passé un jour en Enfer et un jour au Paradis. Maintenant, vous devez choisir pour l’éternité…
La femme réfléchit un instant et répondit :
– Et bien, je n’aurais jamais cru que je dirais ceci, le Paradis est vraiment bien mais je crois que je me plairai davantage en Enfer.
Alors, St Pierre l’escorta jusqu’à l’ascenseur et elle descendit à nouveau en Enfer.
Quand les portes de l’ascenseur s’ouvrirent, elle se retrouva dans un paysage désolé plein d’immondices. Elle vit ses amis vêtus de haillons ramassant les saletés pour les mettre dans des sacs.
Le Diable vint vers elle et lui mit la main sur l’épaule.
La femme balbutia :
– Je ne comprends pas… Hier j’étais ici et il y avait un parcours de golf et un country club et nous avons mangé du homard et nous avons dansé et nous nous sommes bien amusés. Maintenant, c’est un désert d’immondices et tous mes amis semblent misérables.
Le Diable la regarda et sourit :
– Vous êtes cadre, vous devriez connaître le principe : « Hier nous vous recrutions. Aujourd’hui, vous faites partie du personnel »…

A tous une journée extra et pleine de bonne humeur.

Source : https://www.blague-drole.net/

Source : https://www.humour.com/blagues/

Source : http://www.blague.info/

7 commentaires

Vos commentaires

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s