71

Bonjour,
Une réflexion tellement parlante :

tree-1276204__340

Les méditations du marcheur solitaire

Le géomètre fou posa un point sur le papier, battit des mains et rit. Il en fit partir une courbe dont il jubila d’abord, et puis qu’il prolongea avec application, tirant le bout de la langue.

Le cercle refermé soudain, il pleura.

Et tels nous sommes, qui faisons fête pour un enfant qui naît et qui pleurons la mort de notre mère.

View original post

Une ballade au jardin

Bonjour et bienvenue dans notre jardin.

Nous sommes en novembre, en Provence, et je vous invite à une ballade chez moi, plus précisément au jardin.

Lire la suite

Bienfaits des plantes : la Grenade

Coucou, comment ça va ?

Novembre est déjà installé, nous profitons encore de belles journées, le soleil montre encore son nez. La nature est toujours féconde, nous proposant une multitude de produits colorés et bons pour la santé. Parmi ceux-ci, j’ai choisi de vous parler de la belle grenade aux graines aussi rutilantes que des rubis (graines appelées arilles).

C’est la pleine saison des grenades, et ce fruit mérite vraiment que l’on s’y intéresse.

Beau et généreux, le grenadier nous offre ses fruits riches en nutriments et gorgés de vitamines, de fibres, de minéraux, de composés végétaux et également de sucre. Très riche en antioxydants, ces fruits possèdent également de grandes propriétés anti-inflammatoires. On lui accorde également la propriété de réduire les risques de crises cardiaques et de nettoyer les artères ! Pour tout savoir sur les bienfaits et les différentes façons de consommer les diverses parties de la grenade : améliore ta santé

Le grenadier se présente sous la forme d’un arbuste, voici celui de notre jardin, fin juillet, portant déjà ses magnifiques fleurs oranges :

 20170528_135427

20170528_135533

Puis les fruits sont apparus, en même temps que les fleurs. Première photo en septembre, deuxième en octobre.

  IMG_9248

 

Cet arbuste produit des fruits ronds, de différentes tailles, la grenade, allant de 5 cm à 12 cm de diamètre. J’ai mesuré la plus grosse que mon grenadier ai produit : 11 cm ! de couleur d’abord claire, tirant sur le jaune, la peau de ce fruit plus ou moins rond devient rousse puis rouge une fois le fruit bien mur.  Il est recommandé de cueillir les grenades juste avant que la peau ne se fende. Des photos valent mieux qu’une description. Dans mon panier, une partie de ma cueillette. On peut voir les fentes en préparation sur la peau, qui ne vont tarder à s’ouvrir sous l’effet des graines qui grossissent. J’en ai cueilli déjà fendues, ce n’est pas bien grave, mais si on attend trop longtemps, des petits visiteurs risquent de s’installer dans la grenade !

IMG_9713

IMG_9730

 C’est à l’intérieur de cette peau dure et épaisse que se cache ses trésors : une multitude de graines rouges, brillantes et colorées, serrées les unes contre les autres, séparées par de petites cloisons de peau fine et transparente.

IMG_9733

Pour exemple, notre grenadier est tout jeune, il a 5 ans. Il a donné l’année dernière beaucoup de fleurs, mais une seule grenade. Cette année, nous avons pu donner de ses fruits à toute la famille et à nos amis ! Nous espérons avoir l’année prochaine une aussi belle récolte !

 

Merci à la Nature, et merci à ma fille qui nous a offert ce grenadier.

A tous une très bonne semaine.

Liliane.

Source : thérapeutes magazine

Source : améliore ta santé

Réduire ses déchets avec ces 10 gestes simples — les2alchimistes

Bonjour !
Ce n’est pas mon habitude de publier plusieurs articles par jour. Je me limite à 2 maximum par semaine, et vous vous demandez ce qui m’arrive ? C’est qu’aujourd’hui j’ai un peu de temps pour partager avec vous les articles que j’aime. En voici un qui nous concerne tous : la réduction des déchets. Suivons « les astuces de Grand-mère » et faisons un petit effort pour une planète plus propre. Bisous.

Les astuces de Grand- Mère

truc2Si le tout jetable a été vendu aux précédentes générations comme une libération, l’abandon de contraintes et la facilité, il n’en reste pas moins que ces produits à usage unique sont un désastre écologique. En plus des ressources nécessaires à leur fabrication et à leur acheminement, il faut prendre en compte les ressources utilisées pour les détruire ou les recycler. Ces produits jetables comme les sacs, les emballages, les cotons tiges nécessitent du plastique, matière polluante issue du pétrole. Ces produits sont parfois recyclés mais ils sont aussi parfois enfouis ou incinérés. Quand ce n’est pas du plastique, comme pour les cotons démaquillants ou le papier absorbant, c’est du coton, dont la culture, souvent OGm,  nécessite des quantités phénoménales d’eau et de pesticides. Une pollution invisible mais pas moins irréelle. Trier ces déchets, c’est bien mais limiter leur production, c’est encore mieux; comme on dit, le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. Voici donc quelques petits…

View original post 1 891 mots de plus

Qui suis-je ?

Bonjour à tous,
En ce moment, j’ai envie de partager avec vous des articles de sites amis qui me touchent particulièrement. Pourquoi pas ? Je ne considère pas mon site comme devant être exclusivement réservé à ce que je peux avoir à dire, mais comme un lieu qui se doit d’être un lieu d’échanges. Pourquoi ne pas vous faire profiter de ces articles qui « à mon sens », qu’ils soient divertissants, d’actualité, ou propices à la réflexion, sont toujours enrichissants.
Qui suis-je ? cet article du « marcheur solitaire » me parle, m’interroge. Je lis les mots, les lignes, les blancs entre les mots et entre les lignes. Et je me demande : qui suis-je ?

Les méditations du marcheur solitaire

L’humain se demande t-il vraiment ce qu’il est est ?

L’homme a renoncé à cette question : « Qui suis-je ? », il a « inventé » un processus mental qui lui permet d’éluder à chaque fois que la question se présente, même si cela doit engendrer un monde en catastrophe, un chaos, un désert, la destruction de la planète. En réalité, c’est la seule question que tous les êtres vivants se posent à chaque instant. Chaque fois qu’une plante doit s’orienter, grandir, chasser, se déplacer (elle court derrière le soleil et derrière l’eau), à chaque fois qu’elle doit trouver des parades à toutes sortes de problèmes survenant, elle va « devoir prendre » une décision, elle la prendra en fonction de la réponse à l’unique question qu’elle a besoin de se poser: « qui suis-je ? ».

Si chacune de ses perceptions, de ses interprétations, de ses décisions, de ses orientations, se produit à partir de…

View original post 159 mots de plus

Maladies à vendre

Aphadolie

Time : 3 mn 53

Time : 1 h 12


Maladies à vendre

Stéthoscope - Billet

Depuis plus d’un siècle, les médicaments permettent de combattre bon nombre de maladies. Des plus bénignes au plus dangereuses.

Ces dernières décennies, l’industrie pharmaceutique s’est aussi inspirée des nouvelles méthodes de publicité et de marketing.

Logique quand le but est d’assurer la vente pour financer la recherche et tenter de soigner de nouvelles maladies.

Mais cela questionne plus lorsqu’il s’agit, à l’inverse, de marketer des maladies pour simplement étendre un marché et accroître les profits.

Jusque dans les années 70, l’industrie pharmaceutique créait des médicaments pour guérir certaines maladies. Depuis, pour accroître sa rentabilité, elle en vient à inventer de nouvelles maladies pour vendre des médicaments.

Du taux de cholestérol à la dysfonction érectile en passant par la dépression et le trouble bipolaire, Maladies à vendre démonte les stratégies de marketing et de communication mises en œuvre…

View original post 47 mots de plus